Lucien Cauvin rend hommage à Monsieur Nedellec

Bonjour,

Lucien Cauvin, qui nous a fait l’honneur, une fois encore, d’assister à notre banquet, est une altruiste personne, au sens littéral du terme. Comme toujours, il sait se montrer généreux et discret, car il n’aime vraiment pas que l’on parle de lui et encore moins de sa générosité. Il n’a de cesse de me le répéter, mais j’estime, dans mon for intérieur, que l’on ne peut pas tout cacher… Sous prétexte qu’il faudrait garder tout secret, ce n’est pas le but d’une association comme la nôtre. Nous ne sommes plus au bon vieux temps des pigeons voyageurs, les nouvelles cheminent presque à la vitesse de l’éclair, alors il faut en profiter pour fédérer, animer, encourager, soutenir, aider, devancer, autant que faire se peut, puisque la communication Internet nous le permet à l’infini, sans qu’il nous en coûtât le moindre kopeck. À nous d’exploiter ce filon fédérateur et INDISPENSABLE pour la vie au quotidien de notre association !

Je disais donc que l’ami Lucien est une personne généreuse, puisque, une fois encore, lors du banquet, il m’a remis un chèque de 50 € pour la caisse de notre association. Au nom de tous, je le remercie une nouvelle fois, même s’il eût préféré que cela ne se sût pas. Pardon, mon cher Lucien, ne m’en veut pas, la prochaine fois « je ne le referai pas » !

Hommage à ce cher Monsieur Nedellec

Lucien, par la même occasion, m’a remis un document (voir ci-joint), où, avec ses mots bien choisis et son agréable écriture, il rend un bel (et mérité) hommage à Marcel, pardon à Monsieur Nedellec, notre doyen qui « file » allègrement sur ses 105 printemps. Ce message, mon cher Lucien, émouvra, j’en suis certain, Monsieur Nedellec et sa famille. Je m’inscris, totalement, dans ce que tu écris, quand on connaît la sagesse, le courage et la bonté de cet homme, ce n’est que la juste traduction de la vie privée et professionnelle de Monsieur Nedellec, notre doyen alembertin, que j’ai eu la chance et le plaisir de rencontrer à quatre reprises depuis son centenaire, même si maintenant, cela « devient plus difficile » pour lui !

Voilà les amis, je tenais à ce que vous aussi vous preniez connaissance de la générosité ainsi que du message que Lucien Cauvin a adressé à Monsieur Nedellec.

Confraternellement.

Guylem Gohory (président des anciens d’Alembert)

Petite astuce : après avoir fait un double-clic sur l’image, pour la visualiser, si vous trouvez que ce n’est pas lisible, il vous suffit de maintenir la touche Ctrl appuyée et de taper sur la touche + autant de fois que vous voulez, le texte grossira à chaque fois, c’est que l’on appelle « l’effet loupe » ! Pour revenir à l’état initial, en une seule fois : vous maintenez la touche Ctrl appuyée et vous taper sur le chiffre 0, le tour est joué…

LUCIEN CAUVIN BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *