Salut les amis Alembertins

De retour du Jura où la neige était au rendez-vous, nous avons regagné nos pénates à Pontcarré. Ayant retrouvé le WEB, mon ordi, mon mulot, etc. je peux enfin venir dialoguer avec vous.

Donc avec Noëlle nous en profitons pour vous présenter à tous et à toutes nos meilleurs vœux pour 2018. La santé avant tout, vu la moyenne d’âge de nos adhérents, je pense que c’est un des souhaits les plus chers. Une énorme pensée à tous nos malades, pour qui 2017 n’a été une année formidable. Que 2018 soit la plus douce possible, que la souffrance s’estompe et la guérison vienne éclaircir l’horizon.

Ayant consulté le site, j’ai pris connaissance des articles de Georges L., Alain B., Jean-Claude B., Bernard R., Guy J., etc. Je comprends aisément leur déception, leur courroux, ne reconnaissant plus leur école après la disparition des métiers que nous avons côtoyé, ne comprennent plus les élèves présents à l’heure actuelle, soit par leur comportement ou leur statut social, etc.

Bien sûr les amis, que de bouleversement, que de changement avec votre époque ou la mienne. Si j’ai une opinion légèrement différente des vôtres c’est peut-être le fait d’avoir passé en plus de mes quatre années d’apprentissage, 30 ans dans cet établissement en tant qu’enseignant ; j’ai peut-être vu la transformation s’effectuer dans la durée alors que pour la plupart d’entre vous elle a été brutale et négative.

Rassurez-vous mes amis elle n’a pas été totalement négative et nous avons avec tout le personnel de notre chère école fait en sorte de sortir encore de nombreux élèves de l’impasse avec certes des métiers différents, de les aiguiller comme il se doit dans la vie active. Vous allez me dire que le pourcentage de réussite n’est sûrement pas le même qu’à notre époque, mais les quelques ados qui s’en sont sortis montre bien la raison d’être de notre école.

Maintenant concernant les relations entre notre association et l’école elle-même, à mon avis c’est pas à nous de la rompre ou l’assombrir. Si la direction désire cesser le lien qui nous a toujours uni, à elle de prendre cette décision. Pour l’instant on est dans le flou le plus artistique qu’il se doit et pour cause il n’y a pas de Direction. Les personnes présentes ne veulent et ne peuvent pas prendre de directives et responsabilités. D’où le refus de dialogue que nous constatons en ce moment.

Jusqu’alors notre présence a toujours été spontanée, amicale et bien perçue ; nous avons toujours été bien reçus pour preuve encore le 11 novembre 2017. À mon avis il faut attendre la nomination d’un nouveau Directeur, même si cette dernière demandera du temps vu la restructuration avec le Centre d’Anet.

Soyons patients, si nos relations doivent cesser et il faudra peut-être l’envisager, à la Direction future de nous le faire savoir et nous envisagerons la suite.

Bien sûr cela est mon avis personnel et n’engage que moi, mais comme notre ami Georges demande à juste titre la réaction de chacun, je me permets de le donner et en conclusion je pense que nous devons bien réfléchir pour l’avenir.

A tous et à toutes mes ami(e)s nous vous souhaitons encore une BONNE ANNÉE 2018 et rendez-vous au prochain C.A. du 27 janvier.

Amitiés à tous.

André GERMAIN

NOELLE ET DEDE

Noëlle et André, le couple le plus glamour de Pontcarré.