Bonjour,

J’ai la tristesse de vous annoncer le décès de notre doyen et ami MARCEL NEDELLEC, dans sa… 106e année, puisqu’il avait fêté ses 105 ans le 24 mars dernier, à l’EHPAD « Les trois Sources », à Saulieu (21), où il avait été admis fin 2014. Marcel était entré à d’Alembert en… 1927, où quatre années durant il a appris le métier de typographe.

Dans l’industrie, il avait appris la linotypie, plus précisément à Arpajon, une imprimerie où il a occupé de nombreuses fonctions dont celle de chef de service contremaître, avant de faire valoir ses droits à la retraite il y a plus de quarante ans.

L’heure de la retraite venue, il est retourné vivre dans sa bucolique maison morvandelle, achetée en viager, située à l’orée des bois, tout en haut du village du « Prétérit », sur la commune de Champeau (21), en compagnie de son épouse, hélas décédée depuis déjà quasiment 35 ans.

À l’occasion de son centenaire, j’avais eu le bonheur et l’immense privilège de venir lui fêter son anniversaire chez lui, accompagné de la mairesse de Champeau et de la famille Pillard… Alors que nous l’attendions, il est arrivé en… voiture, puisqu’il venait de chez le coiffeur pour, nous a-t-il rétorqué, « aller se faire une beauté » corrélativement à notre venue.

À l’occasion, nous l’avions « interviewé » et enregistré deux heures durant. Il nous avait raconté à l’envi toute sa vie, depuis son arrivée tout « ptiot gaming » au « Champ Derrière », sa sortie d’Alembert, sa vie de militaire sur un bateau qui est resté à quai, sa carrière professionnelle, sa rencontre et son mariage jusqu’à sa retraite et le décès de son épouse.

J’avais d’ailleurs, à l’époque, écrit un long article exhaustif et quelque peu dithyrambique sur le site, relatant par le menu détail la vie « riche » et pleine d’anecdotes de notre centenaire et frère de lait, que du bonheur, un grand moment émotionnel pour nous.

Quelques jours plus tard, c’est en famille que Marcel allait fêter son siècle d’existence, en compagnie de Madame Noël et des familles Pillard et Cormier. Depuis, avec Marie-Thé, tous les ans nous nous faisions un plaisir de lui rendre une amicale visite à la maison de retraite, où il me parlait systématiquement de la « lino », de l’odeur du plomb et du « doux » cliquetis des matrices qui retombaient à leur emplacement dans le magasin (l’équivalent de la casse typographie) !

En votre nom à tous, je renouvelle mes condoléances à toute la famille de Marcel et les assure de notre soutien indéfectible alembertin pour les aider à surmonter leur peine, suite à la perte d’un être cher. Adieu l’ami Marcel, repose en paix, JAMAIS NOUS NE T’OUBLIERONS.

SES OBSÈQUES SERONT CÉLÉBRÉES LE LUNDI 7 MAI, À 14 h 30, EN L’ÉGLISE
DE SAINT-LÉGER-DE-FOURCHES – 
L’INHUMATION AURA LIEU À CHAMPEAU

Yvette CHÉDAILLE, sa fille, m’a signifié que des représentants d’Alembert seraient les bienvenus. Avec Marie-Thé, nous avons pris la décision de nous rendre à Champeau pour « accompagner » notre ami et regretté Marcel NEDELLEC dans sa dernière demeure. Si d’autres copains (je vais appeler la famille Bur), notamment ceux des environs, veulent se joindre à nous, ce serait éminemment sympathique que nous puissions être plusieurs Alembertins à rendre un ultime hommage à notre doyen.

Confraternellement.

Guylem Gohory (président des anciens d’Alembert)

PS : J’ai appelé les familles Pillard et Cormier ainsi que Monique Noël pour leur annoncer la nouvelle, puisque tout comme moi ils connaissaient très bien notre doyen.