Depuis longtemps j’avais en tête un projet : faire une sortie vélo avec deux de mes anciens élèves. Nous y sommes enfin parvenus, la météo et la disponibilité de chacun nous a permis enfin de réaliser ce rêve.

Vendredi 24 branle-bas de combat à Pontcarré, arrivée de Gilles Beignet et de sa charmante épouse Catherine. Quelques minutes plus tard débarquement de Jean-Marc L’hélias et de la toujours souriante Annie. Après quelques réglages des vélocipèdes, notamment le vélo de Gilles, très belle mécanique au passage, mais servant très peu, vue les toiles d’araignées dans les rayons… Noëlle nous ayant préparé un bon café, nous partons pour un long périple (40 km au compteur). Rendez-vous avec nos épouses au Château de Rentilly et son magnifique parc pour un majestueux pique-nique préparé par la gente féminine.

Le périple fut dur pour l’ancien prof que je suis, Jean-Marc en superbe forme me distançait dans les côtes, enfin Gilles en bon samaritain restait avec moi pour m’encourager. Le temps a bien changé, les rôles sont inversés, faut dire qu’on ne peut rien contre la jeunesse.

Enfin en moins de deux heures arrivée à l’orangerie du Château où nous dressâmes les tables sous une superbe halle. Les femmes visitant le parc furent surprises de nous voir en plein préparatif pour le pique-nique. Nous reprîmes chacun des forces avec ce merveilleux repas, Annie ayant amené l’apéro et son accompagnement. Il fallait bien çà car l’après-midi risquait d’être long. Nous voilà reparti vers 14 heures (pas de sieste pour le vieux) direction Ferrières-en-Brie pour la visite de mon potager. Mes hôtes ébahis devant mes 106 pieds de tomates et le reste (sur ce fait je marque 1 point).

On s’attarde pas, ma modestie risque d’en prendre un coup direction l’étang de la Tafarette pour une petite pétanque mon sport préféré et oui j’ai bien dit sport. Jean-Marc dans un style parfait essaie de montrer son adresse, Gilles toujours égal à lui-même doit encore progresser (sur son bulletin scolaire peut mieux faire) ; heureusement que les femmes remontent le niveau. Après de franches rigolades enfourchement de nos machines pour rentrer à Pontcarré où l’apéro nous attend. Autour d’un barbecue nous finissons la soirée après avoir dégusté un très bon dessert préparé par Catherine.

Voilà mes amis la fin de cet épilogue, oh ! ce n’est pas un conte de Noël, mais pour mon épouse et moi une superbe journée partagée avec mes anciens élèves et leurs charmantes épouses.

Que dire de plus, un très bon souvenir pour nous six, grâce à l’amitié qui nous uni et tout ceci nous le devons d’abord à notre passage à l’École et à notre Association qui nous permet de rester toujours en relation les uns et les autres.

Tous les six nous vous exprimons tous nos meilleurs sentiments d’amitié.

Annie, Catherine, Noëlle, Jean-Marc, Gilles et André (Germain)