Bonjour,

Je pense que toutes et tous, vous avez non seulement connu toutes ces belles mécaniques de l’époque. Mieux, je suis convaincu que, parmi elles, vous avez été les heureux propriétaires de l’une d’entre d’elles, voire de plusieurs, dans votre jeunesse !

C’était l’époque bénie où il était interdit d’interdire, où l’essence n’était pas chère, où on pouvait rouler sans risque de se faire flasher. Certes, le confort de ces « totos mobiles » était beaucoup plus spartiate que dans nos voitures d’aujourd’hui, véritables salons roulants pour certaines…

Je ne vais pas vous faire le coup du « C’était mieux avant », ce n’est pas mon propos, rassurez-vous. Malgré tout, ça cible bien une époque et une certaine façon de vivre, puisqu’à l’époque, les voitures étaient justes un moyen de rouler, on se contentait de peu, nous étions heureux quand nous en possédions une d’occasion, on faisait même, parfois, les « qué qué » devant les filles et « ça marchait », pas toujours, il faut être honnête !

Voilà les amis, peut-être que parmi vous, certains pourraient nous parler de leur expérience lors de l’achat de leur première voiture ? Allez, n’hésitez pas, ne soyez pas timides, je sais que vous avez bien une ou plusieurs anecdotes à nous conter !

Confraternellement.

Guylem Gohory

PS : moi, ma première voiture fut une 204, couleur vert pomme, achetée en 1974, chez « Phiphil » Desmergers, garagiste à… Lormes… Quinze jours plus tard, elle me fut volée rue… Boutebrie. Elle fut retrouvée quelques heures après, dans un… arbre, le voleur étant sain et sauf, contrairement à ma « Pigeot » qui, elle, fut bonne pour la casse. Un vrai crève-cœur pour moi, à l’époque !

https://mail.yahoo.com/d/folders/1/messages/AIk-04hjy792XJ3Nfwvi-A9tC_o?.intl=fr&.lang=fr-FR&.partner=none&.src=fp