Guylem, bonjour

Le marque-page est à 12/13 € pour un étui, aux organisateurs de définir le prix. Me voici arrivé au terme de mes réalisations en marqueterie, relativement satisfait de mon travail, je passe la main aux organisateurs du banquet pour présenter et valoriser mon initiative.

J’ai réalisé un présentoir pour les 12 marque-pages (15,5 x 5,5 x 2,4 cm). Également un présentoir pour les 12 étuis carte bancaire ou carte Vitale. Les photos vont suivre pour compléter la documentation. Je confirme que la vente de ces OBJETS SERA AU PROFIT DE NOTRE ASSOCIATION. Le marque-page a une valeur marchande de 25 € et l’étui 20-22 € ; Lors de l’organisation de la vente, je serai simplement disponible pour donner des indications sur mes réalisations aux amis intéressés !

En ce qui concerne la marqueterie « A la santé du confrère » TOUJOURS AU PROFIT DE NOTRE ASSOCIATION, à vous de décider pour la vente, la valeur se situe entre 200-250 €. Comme je souhaite que cette marqueterie reste en possession d’un Alembertin du livre, 120 € me semblent raisonnables, mais je ne céderai pas au-dessous de ce prix. Si pour s’amuser et mettre un peu d’ambiance une vente aux enchères est adoptée, prévoyez, je pense à un prix de base de 80-90 €, si le résultat de ce système est décevant alors… ! À nous de définir une nouvelle stratégie afin de ne pas brader cette marqueterie !

J’ai également réalisé un trépied pour le « confrère » et quel luxe, avec s’il vous plaît, de la loupe d’orme, qui provient d’un abattage de mon papa Boutet en 1942 ou 43, avant de céder un terrain à la commune pour faire le stade. Cet arbre a été remis au menuisier ébéniste du village. Maman désirait une commode pour compléter des meubles en fruitiers, malheureusement l’artisan à fait débiter le bois en feuillets (18 mm) à la place de planches plus épaisses et le tout est resté sous un hangar jusqu’au décès du menuisier en 2005, pour une modique somme. J’ai récupéré le bois et j’ai réalisé une armoirette pour l’aînée de mes petites-filles.                                                                            

 Bon courage pour le banquet avec toutes mes amitiés.

Robert Raymond

   

Sur  la  photo du haut erreur d’un phare, rectifié ; sur celle du bas, à droite, 3 modèles réservés pour Francis, Colette  et Gérard.