Patrice Ledrogo nous a quittés

Bonsoir,

C’est par un message de la FILPAC CGT que je viens d’apprendre la triste nouvelle, le décès de Patrice LEDROGO. Patrice était entré à d’Alembert en 1969, où il a appris la profession de clicheur. Patrice était quelqu’un de très engagé politiquement et syndicalement parlant, il était entier, un vrai militant jusqu’au bout des ongles. Patrice était de l’agence de Château-Chinon et résidait à VISSINGY (58120 Chaumard) ! Il parlait morvandiau et il roulait les R, c’était impressionnant. Patrice était très copain avec deux Alembertins clicheurs de leur état, Roland Turgis (le beau-frère de Jo Mineau) et Pierrot Goubay.

Patrice et moi c’était une longue histoire, nous étions très copains, de véritables frères. Quand il a déménagé à Gagny, avec Marie-Thé, nous avons déménagé, nous aussi, à Gagny. Nous étions ensemble en permanence, nous avons « fait les 400 coups » avec les amis Jean-Claude Cormier, « Pierrot » Hamdaoui, Bernard Houssin (Mabire), Jean-Marc Lhélias et bien d’autres Alembertins.

Hélas, quand j’ai demandé ma mutation à Clermont (ce qui n’a pas plus à Patrice), rapidement nous nous sommes perdus de vue… Lors de mes 50 ans, je l’ai recontacté, nous nous sommes revus subrepticement… J’ai insisté pour que Patrice adhère à l’association, mais jamais il n’a voulu donner suite à ma demande. La dernière fois que nous nous sommes revus, c’était en présence d’une dizaine d’Alembertins, entre autres Jean-Claude Cormier, Jean-Marc L’Hélias, Max Courlivant, Kim, Gilbert Aslanoff, etc., pour aller déposer une plaque sur la tombe de notre regretté copain « Mimi » (Robert Alexandre), au Père Lachaise.

Patrice résidait à Montfermeil, avec son épouse, une « Germanique » avec laquelle il a eu deux enfants…

Ce soir, même si nous nous étions éloignés, mon cœur saigne la perte d’un ami, un véritable frère parti à l’âge de 64 ans. À cet instant, je pense à son épouse (que j’appellerai demain) et à ses deux enfants, auxquels je présente mes condoléance à titre personnel et au nom de notre association.

Au revoir l’ami, tu resteras toujours présent dans mon cœur !

Guylem Gohory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *