Raymond Loncle nous a quittés

Raymond LONCLE qui, à d’Alembert, s’appelait BENAMER CADET-OMARA nous a quittés ce mardi 27 novembre, à l’âge de 68 ans. Raymond, de l’agence d’Alençon, était de la promotion 1966-1970, section livre (celle des amis BAZILE J.-C., BRUNET, BUR, RICHARD, TALON, BONNEROT, FIDELAINE, GOUMBRI, LORENZINI, MONNIER, N’GUYEN VAN MOT). Durant quatre années, Raymond a appris le métier de typographe. J’ai eu plaisir à le « fréquenter » durant deux ans à d’Alembert puis de le retrouver, à ma sortie, au foyer d’Alembert, rue Boutebrie, Paris-Ve.

Raymond avait non seulement décidé de changer de patronyme mais aussi de donner une orientation différente à sa carrière professionnelle. Notre copain avait repris des études de comptabilité et, depuis de très nombreuses années, il était devenu chef d’entreprise, à la tête d’un cabinet d’expert-comptable.

Le hasard, allez savoir pourquoi, quand mon fils a commencé ses déplacements au sein d’un grand groupe d’expertise informatique et comptable, il avait rencontré Raymond dans le cadre de ses activités d’alors… Évidemment, quand il est revenu il m’a annoncé que « son » client était un ancien d’Alembert et qu’il me connaissait. Quand il m’a dit qu’il s’appelait Loncle, j’étais décontenancé, car je ne me souvenais pas d’avoir connu un Loncle à d’Alembert. J’ai, dans la foulée, appelé Jean-Claude qui m’a annoncé, en fait, que Loncle c’était Benamer Cadet. Il m’a mis en garde que, si d’aventure, je venais à le croiser, de surtout ne pas l’appeler Benamer !

Justement, j’ai eu la chance de revoir Raymond en 2014, à la rue Japy, où il officiait en tant qu’expert-comptable pour l’association AEPAPE. Nous avons bien échangé, je l’ai même incité à venir à notre banquet, mais il était assez introverti et, visiblement, il n’était pas vraiment « chaud ». Cela n’a pas empêché Raymond d’être inscrit à l’association et de toujours payer ses cotisations.

Je tiens, au nom de l’association, à présenter mes condoléances à la famille de Raymond et l’assurer, modestement, de notre soutien alembertin.

Adieu l’ami Raymond.

Confraternellement. 

Guylem Gohory (président des anciens d’Alembert)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *