Amitié

Amitié, que ne t’ai-je espérée
Et puis souvent rêvée.
Amitié, ce mot qui en six lettres
Fait vibrer bien des êtres.
Amitié, je voudrais te connaître
Et te serrer très fort à pénétrer mon corps.
Amitié, raconte-moi tes secrets
Et ce que je dois faire pour pouvoir te garder.
Amitié, tu commence par un « A »
Comme le mot amour
Et puis nous vient le « M »
Pour nous dire que l’on s’aime
« I » comme dans un détour
Dit que nous sommes amis.
Pour ma tranquillité, j’approuve ici le « T »
Qui me dit ici-bas, ce n’est pas terminé
Puisque revient le « I » précédemment cité.
« E » faut bien terminer ici mes inepties
Sans pour cela chasser
Des années d’amitié.

Christian ROUSSILLON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *