Notre ami !

Toi notre ami
et frère, pourquoi es-tu parti
as tu quitté ton nid ?
Tu fais couler en nous
des larmes de tristesse,
des idées de tendresse
en prenant cet envol
tout comme un oiseau fou
tu laisse derrière toi
de si beaux souvenirs
que malgré la tristesse
on a envie de rire.
Allez, rapelle toi encore
de nos premiers abords.
Salut, comment vas-tu?
De quelle agence viens tu ?
Tu fume ?
Non pas encore !
Et puis d’un seul regard
l’on devenait ami
ou parfois ennemi !
Toi mon ami, mon frère
tu quitte cette terre
mais reste au fond de moi
un véritable ami
que je n’oublirais pas.
La mort, c’est la vie
même si elle emporte avec elle
des années d’amitié
des bonheurs passés.
La mort c’est la vie,
mais dure a accepter
qui emporte avec elle
des années de bonheur.
Un nouveau jour se lève
je ne te vois plus, car mes yeux
se recouvrent d’un brouillard de larmes.
Tu étais un ami, un frère
tu venais d’Alembert.

 

Christian Roussillon

  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <s> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page