Compte rendu du CVS du 2 juin 2014

A cette réunion, qui s’est tenue à 17 h 15, étaient présents :

– Pour la direction, les personnels administratifs, les formateurs et l’encadrement : le directeur Renaud Hard, Mme Bedaya, Christophe Bourlette, Coralie Brocard, Mme Chaibi, Mme Lefebvre, Mme Ventura.

– Pour les élèves : Mlle Iris K., M. Sohaib A., M. Drissa D., M. Qasim I., Christopher Q.

– Pour l’association des anciens d’Alembert : Jean-Claude Cormier accompagné de Josiane et Francis Fidelaine.

Le directeur ouvre la séance et demande aux jeunes d’élire un président de séance : le choix se porte sur Iris.

Se référant à l’ordre du jour, Iris nous lit le compte-rendudu dernier CVS du 7 avril 2014 : il est adopté à 2 voix pour et 5 abstentions (délégués non présents à la réunion précédente).

Le directeur aborde le premier sujet : les nouvelles offres de formation du pôle Aide à la personne.

Afin d’élargir les possibilités pour les jeunes, en septembre, une section agent de restauration (ADR), et en février, une section agent d’hôtellerie (ADH), seront mises en place. Chaque formation est réalisée en 5mois (3 mois de cours et 1 mois et demi en stage).

La formation ADR correspond à un souhait de certains jeunes de faire de la cuisine. M. Caserolles, actuellement formateur à l’école, sera chargé de cette section.

Ces formations répondent à la demande actuelle dans ce domaine, principalement à Val d’Europe, situé tout proche de d’Alembert. Des possibilités donc de professionnalisation et surtout d’insertion dans le monde du travail. Et ce, avec un niveau scolaire accessible pour bon nombre des jeunes de d’Alembert.

Francis Fidelaine signale qu’un ancien élève, Bruno Antz, dirige actuellement un hôtel de standing à Paris, et est favorable à accueillir en stage des élèves. Jean-Claude Cormier insiste sur le relationnel très important dans ce métier et les exigences de qualité. Politesse, tenue, écoute et respect du client seront les fondamentaux à acquérir.

Nous passons ensuite sur le thème de l’allocation d’apprentissage à l’autonomie. Pour les jeunes du SAIS, ils perçoivent une partie représentant le besoin alimentaire et l’autre partie liée à l’argent de poche, les loisirs et la vêture. Cette dernière est conditionnée par l’assiduité des jeunes en cours, car trop d’abus, de retards injustifiés, d’absences de certains jeunes ont obligé la direction à prendre cette décision. Une absence d’une journée, ou un cumul de retard de 8 heures aux cours est sanctionné de 8 euros sur l’allocation. Le directeur signale que pour le seul mois de mai, un jeune s’est vu retirer la somme de 64 euros. Monsieur Hard espère que les élèves vont se ressaisir.

Christopher demande si, après les conseils de classe et les examens de fin d’année scolaire, les élèves sont obligés d’être présents en cours. M. Hard précise que les cours se terminent le mercredi 2 juillet à 12 h 15, pas avant. Seuls le élèves qui seront amenés à faire des démarches pour chercher du travail, préparer leurs CV et lettres de motivation, pourront bénéficier d’un aménagement et ce, sur justification de leur projet.

Nous continuons l’ordre du jour par les journées de prévention (sexualité, addiction aux drogues, à internet, aux jeux vidéo, etc..). Les jeunes ont particulièrement apprécié la représentation théâtrale  et le petit film interactif sur les sujets présentés. Les élèves expriment leurs regrets pour certains d’entre eux den n’avoir pu y participer, car ils étaient en stage en entreprise. Christophe Bourlette émet l’idée de prévoir deux sessions dans l’année scolaire : ceci permettrait aussi à des jeunes arrivés à l’établissement en cours d’année d’y participer. Mme Chaibi approuve cette proposition qui car les jeunes qui auraient participé à la première formation, auraient la possibilité d’y réfléchir et de poser de nouvelles questions lors des deuxièmes journées.

Le sujet suivant, organisation de la fête de fin d’année, mobilise avec plaisir les jeunes. Elle aura lieue le jeudi 3 juillet. Il est déjà prévu la course de push-cars, et un tournoi de foot. Pour le soir, M. Hard n’estime pas nécessaire d’organiser la soirée dansante. Il précise aussi, que l’organisation des repas sera dépendante du ramadan.

Iris exprime au nom des jeunes, qu’elle n’est pas d’accord pour la remise en cause de la soirée dansante. Pour elle, si les garçons ont le tournoi de foot, et la course de pusch, les filles veulent profiter du plaisir de la danse. Christopher confirme que les garçons attendent aussi la soirée dansante. Mme Lefebvre signale qu’en plus, certains jeunes quitteront l’établissement cet été et cette soirée festive sera leur dernière à l’école. Le directeur exprime son accord mais demande aux jeunes plus d’implication quant à la préparation de cette journée. Mme Bedaya propose de faire un apéro dînatoire sous la forme d’un buffet pendant la soirée dansante, compte tenu du ramadan. M. Hard précise que seuls les élèves qui sont partis de l’école en 2013, pourront être invités.

Une ultime réunion est prévue avant la fête pour les derniers préparatifs.

Enfin, Francis Fidelaine indique que l’association des anciens élèves de d’Alembert a offert du matériel de protection pour la compétition de push car.  Les membres de l’association sont d’accord pour financer d’autres besoins qui se révèleraient nécessaires.

Nous passons aux questions diverses : MmeVentura mentionne les difficultés liées au fait de ne plus avoir le droit de cuisiner le soir dans les offices du pavillon Dagnan (anciens dortoirs, transformé en lieu de vie  et de sommeil). M. Hard en a bien conscience mais il a du prendre cette décision pour des raisons d’hygiène et de sécurité (Normes HACCP : gestion des points critiques par des méthodes de prélèvement au hasard).

Sohaib demande si cela va perturber la façon de s’alimenter pendant la période du ramadan. Le directeur que l’organisation prévue ressemble à celle de l’année passée et il rédigera une note à ce sujet.

A une question de Mme Bedaya sur l’ouverture du self le soir, M. Hard répond par la négative, mais qu’il est actuellement en réflexion pour une liaison chaude le soir.

La séance est levée à 19 heures 15.

Jean-Claude, Josiane et moi, avons apprécié cette réunion dynamique, avec des jeunes motivés et à l’écoute.

Francis Fidelaine

  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <s> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page