Nouvelles des d’Alembert

Bonjour les Amis,

Cette rubrique est la vôtre : vous pourrez communiquer à tout moment entre vous, nous faire part de nouvelles de la vie des copains d’Alembert ! Laisser des messages d’ordre pratique ou informel, etc.

A titre d’exemple, la semaine dernière, en compagnie de Jean-Claude CORMIER, lors de notre séjour au Pays Basque, nous avons rendu visite à cinq anciens copains. Malheureusement, Hervé FOUQUIER, (69-73), section ébénisterie, est hospitalisé au centre de Combo-les-Bains, proche d’Espelette. A contrario, nous avons enregistré, avec bonheur, l’adhésion d’Emile (Milou) CHARTIER (59-63), section typographie, au sein de notre association…  Bienvenue au club Milou !

Vous pouvez en user et en abuser, c’est même fait pour ça, alors les copains faites chauffer claviers et souris.

Amitiés alembertines à toutes et à tous !

Guylem GOHORY (président de l’Association)

339 réflexions sur « Nouvelles des d’Alembert »

  1. Bonsoir Guylem

    Je n’ai pas participé à ce banquet demi-centenaire mais je suis quand même intéressé par l’évènement. En lisant les commentaires sur les prix proposés avant et les sommes exigées après, je pense que ceux qui ont négocié le contrat, doivent réagir fermement et ne pas payer les suppléments réclamés.

    Avec les justificatifs à l’appui, je pense que vous pouvez vous défendre et obtenir gain de cause.

    Courage et amitiés à vous tous.

  2. Après cette mauvaise nouvelle je me permet de vous dire qu’il y a encore des gens honnêtes !!! La preuve en est lorsque j’ai fait imprimer les menus pour le banquet !!!!! je m’explique : lors de l’impression de notre bulletin je vais aie signalé un petit incident dans la photocomposition, l’imprimeur m’avait promis de faire un geste commercial, promesse tenue, car l’impression des menus nous a été offerte, il n’y a pas que des escrocs !!!!!!!!

    Pour ma santé, elle se maintient, beaucoup de repos, et un suivi médical. C’est dur de ne pas pouvoir faire ce que l’on veut!!!!! il faut que je sois patient et tout devrait repartir !!!!

  3. Quelle tristesse pour moi de n’avoir pas été des vôtres pour ce banquet mais j’y étais par la pensée ! J’espère bien venir au prochain avec ma fille Laurence qui est enchantée d’être devenue une Alembertine.

    Amitiés à toutes et à tous, à bientôt.

  4. Mon petit doigt me dit que cela ne fleure pas bien bon et ne m’attends guère à de bonnes nouvelles !!!!! Enfin, qui vivra verra.

    Toute mon amitié Guylem, bises à toi et Marie Thérèse.

    Pierrot, la puce.

  5. Bonjour les Amis,

    J’espère que vous n’avez pas trop souffert de cette forte canicule !!! Je pense surtout aux copains qui ont des soucis de santé ou à leurs proches !!!!

    Lors de notre cinquantième banquet nous n’avons pas trop souffert (il y avait ce qu’il fallait pour ne pas se déshydrater), je parlais d’eau bien sûr !!!

    Sinon qu’avez-vous pensé de cette édition pour notre réunion annuelle dans le Morvan ? Qu’avez-vous aimé ? Et pas aimé du tout ? Il faut tout nous dire, certaines critiques peuvent être constructives et aider les futurs organisateurs !!!!

    Sûrement quelques lacunes subsistent !!!! Ne restez pas silencieux et exprimez vous. Nous espérons que vous répondrez à ces questions !!!!! De nouveaux copains se sont dévoués pour organiser notre prochain banquet, donc aidez-les !!!!

    Merci pour eux.

  6. Bonjour Guylem

    Bravo et merci à ton fils pour son intervention au chevet de notre site, je pense que lors d’une prochaine réunion, le bureau pourrait voir si nous pourrions faire un geste pour le remercier de son dévouement.

    J’espère que cela va encourager les copains à venir noircir les colonnes du site et montrer à ton fils que tous sont heureux de retrouver notre site pour pouvoir enfin parler du dernier banquet du Morvan, par exemple !!!!! Quant aux photos je sais que Francis est en train de fignoler l’album qu’il va nous présenter, il aime les choses bien faites !!!! tout à son honneur.

    Pour ma part je sors d’un court séjour à l’hôpital suite à un souci cardiaque mais pas grave !!! la place de secrétaire ne sera pas vacante dans l’immédiat !!!!!! Un traitement draconien et tout est reparti, un contrôle est prévu pour fin octobre afin de définir si une intervention chirurgicale sera nécessaire.

    Toutes mes amitiés Alembertines.

  7. Bonjour Marie-Thé et Guylem,

    Merci à votre fils de se pencher, dès son retour de vacances et ayant, certainement, mille choses à faire avec ses deux enfants, sur la santé du Site qui a dû être en surchauffe avec « l’abondance » de commentaires.

    Bonne journée à vous ainsi qu’aux Alembertins et toutes mes pensées vont aux personnes souffrantes.

  8. Raymonde Lambertin vient de nous apprendre le décès de son fils Bruno, 64 ans, survenu le mardi 23 juillet 2019.
    Il était le père de 3 enfants et avait 4 petits-enfants.

    Une cérémonie aura lieu le vendredi 2 août 2019, à 13 h 30,
    au crématorium, 13, avenue de la Fontaine Saint-Martin, 94460 Valenton. Tél. : 01 45 95 65 66.

    Une bien triste nouvelle pour Raymonde qui a déjà perdu son mari, Roger (notre ancien secrétaire de l’Association, tant apprécié par toutes et tous), et sa petite fille Cloé.

    A toute sa famille, l’association transmet ses sincères pensées affectueuses.

  9. Bonjour

    Merci à toute l’équipe qui a organisé ce 50e banquet, organisation, repas, tout était parfait, et bravo à l’artificier « occasionnel » Gérard Reillant qui a rempli nos yeux de lumières (sans incident). Nous étions pour un instant redevenus des enfants émerveillés !

    A l’année prochaine pour de nouvelles retrouvailles.

  10. Et voilà !!! ce cinquantième banquet s’est bien passé. Une fois de plus Guylem a usé de ce bel appareil qu’est le téléphone afin de décider le maximum de copains à venir nous rejoindre et participer à la réussite de cette journée.

    Encore merci à tous pour votre participation mais merci aussi à celles et ceux qui n’ont pu nous rejoindre pour diverses raisons. Mais comme je vous l’ai dis récemment Alembert meurt mais les Alembertins sont bien vivants !!! La preuve le prochain banquet est déjà en route !!!! Je laisse la primeur à notre Président pour vous annoncer la date et le lieu !!!!

    Notre vieille Dame qu’est notre Association est en très bonne santé !!!! nous comptons sur vous pour qu’elle continue d’être active le plus longtemps possible, mes pensées vont vers les plus jeunes pour venir renforcer les rangs, actuellement quelques jeunes sont là et sont très heureux de côtoyer les « Vieux  » !!!

    En temps que secrétaire vous pouvez me contacter pour le formulaire d’inscription que je vous ferai parvenir par la toile ou courrier.

    Encore merci à tous les copains, ainsi qu’à leurs épouses et leurs amis qui sont venus honorer cette belle journée !!!

  11. Bonjour Guylem,

    De notre île lointaine, nos pensées vont vers vous. Nous vous souhaitons de passer de merveilleux moments de fraternité ensemble.

    Donnes, s’il te plait, le bonjour de notre part à tous les Alembertins présents au Banquet du Morvan. Nous ferons notre possible pour participer au Banquet de 2020.

    Nous vous embrassons tous.

  12. Mais où sont passés les anciens ? Que ce passe-t l-il ce week-end ? Ah oui !!!! c’est vrai c’est le cinquantième banquet du Morvan !!! c’est la fête !!!! un grand nombre a répondu présent pour honorer ce moment convivial qui nous réunit chaque année !!!! pour combien de temps encore !!!! voilà l’inconnue !!!

    Je pense que dès lundi vous aurez des échos de ce week-end spécial !!!!! je vous laisse car moi aussi je vais rejoindre les copains demain matin. A bientôt pour un résumé de cette heureuse manifestation. Une très grande pensée pour ceux qui n’ont pu se joindre à nous pour cause de santé ou autres aléas de la vie !!!!

    Alembert meurt !!! Mais les Alembertins survivent !!!!

  13. Ne pouvant venir à ce 50e banquet pour raison de santé, mon épouse se joint à moi pour vous souhaiter à tous une très bonne et agréable journée en ce 13 juillet 2019 à Saint Fargeau.

    Amitiés Alembertines

  14. Bonjour les Amis Auvergnats,

    J’espère que vous n’êtes pas trop concernés par les gros orages qui sévissent sur votre région !!!! Dans une semaine une grande journée doit nous réunir, que cette capricieuse météo ne vienne pas contrarier le plaisir de se retrouver !!!

    Sincères amitiés à tous les Auvergnats et Bourbonnais !!! sans oublier tous les autres copains. A samedi.

    Merci Patrick, hélas, nous avons été impactés, ainsi va la vie !

  15. Mon ami Robert, quel joli et émouvant poème

    Aussi habile en tout point, je t’admire et te félicite. Alors je te dis à très bientôt pour lever le verre à la santé du confrère.

    La Puce

  16. Bravo Robert,

    Je pense que nous avons la chance d’avoir un genre de génie dans les rangs de nos anciens!!!!

    Un génie est une personne qui se démarque de façon exceptionnelle par un ou plusieurs talents. L’origine latine (génius) a donné le sens d’inventeur, de personne dotée d’un talent hors du commun et/ou d’une habilité intellectuelle et manuelle remarquable, d’une aptitude créatrice extraordinaire, notamment dans le domaine artistique !!!! Et de plus il a une très grande générosité envers notre association.

    Encore merci Robert.

  17. L’ami Robert Raymond est toujours aussi inspiré malgré la canicule, félicitations et bravo l’artiste, tu nous réjouis !!!

    Bises et amitiés alembertines.

  18. Bonsoir Guylem,

    Mon cher Robert, bravo pour ton poème sur le 50e banquet du Morvan. Il résume parfaitement ce que les anciens d’Alembert peuvent ressentir, même s’ils ne participent pas à ce fameux banquet du Morvan.

    Amitiés à toi et à Annick sans oublier tous les autres.

  19. Bravo Guylem pour ta ténacité à essayer de retrouver des anciens d’Alembert afin de réussir au Top ce banquet 2019. Chapeau bas pour tout ce déploiement d’énergie.

    À très bientôt.

    DO et Claude Stalin, de Pornic.

  20. Bonjour les copains, je viens proposer mes services s’il y avait un ou des copains qui voudraient venir au banquet qui n’ont pas de moyen de locomotion, j’aurai 3 places. Je pars vers les 4/5 heures du matin le samedi 13 juillet de Château-Thierry, me contacter afin que nous mettions sur pied pour le trajet.

    Vous avez mes coordonnées sur le bulletin, laissez-moi un texto car je ne réponds pas aux numéros que je ne connais pas !!!!

    J’espère pouvoir faire le bonheur de copains qui ont des soucis pour se déplacer!! N’hésitez pas à me contacter !!!! Vous ne me dérangerez pas.

    Amitiés Alembertines

  21. Bonjour Guylem,

    Merci beaucoup pour ton mail. La forme du Papa va assez bien merci, avec sa maladie de… qui lui fait des hauts mais aussi des bas.

    Quand je vois comment tu te démènes pour l’association, je pense que tout va bien pour toi côté forme.

    Il se réjouit et moi aussi de venir au banquet. Le règlement est parti hier.
    Je viens d’avoir un appel de la « Métairie gourmande » suite à mon message laissé avant ton mail, et j’ai réservé la chambre dont tu as parlé. Très content, car j’avais conscience de m’y prendre un peu tard…

    Bonne journée, et au plaisir de se retrouver le 13 Juillet.

    Amitiés, bien cordialement à tous.

  22. CLAIRE ET ANDRÉ VERNIER NE SERONT PAS À SAINT-FARGEAU

    Claire, l’épouse d’André, me confirme, hélas, ce que je pressentais, à savoir qu’ils ne pourront pas participer à notre 50e banquet du Morvan.

    La santé d’André ne permet pas ou plus d’envisager un tel déplacement, cela devient même problématique, m’indique-t-elle. Elle nous souhaite à tous une bonne journée et un joyeux festin pour fêter dignement cette cinquantième édition.

    Elle est vraiment désolée de ne pouvoir nous retrouver, du moins pour ceux de la période qui ont connu son mari. Je précise que nous autres, nous sommes également affligés de ne pas savoir pouvoir les compter parmi la troupe, c’est une certitude.

  23. Bonjour à tous

    Avec Françoise nous serons présents au banquet pour le repas de midi. J’ai transmis les deux réservations hier à Gérard à la campagne.

    Par contre, si quelqu’un se trouve sur le trajet Conflans-sainte-Honorine, entrée autoroute A6 à Fresnes je pourrais le prendre, à voir.

    Bonne journée à tous et à bientôt.

  24. PATRICK BONNEROT C’EST « BONNO »… ÉRIC CHÉRON C’EST NON !

    Ouf, j’étais quelque peu anxieux, me voilà rassuré, l’ami Patrick sera bien des nôtres dès vendredi. Il a réservé dans le même hôtel que son copain de promo, l’ami Claude Narcisse. Avec Nicole, l’épouse de Claude, ils viendront dîner avec nous autres à la « Métairie Gourmande » Patrick m’a reparlé de « Loulou » qui, comme vous le savez, ne viendra pas. Je veux bien essayer encore, mais j’ai peur que ce ne soit peine perdue, je n’ai pas de baguette magique pour faire changer d’avis « Loulou », hélas. Si, parmi tous ses copains, vous pouviez le décider ce serait super !

    Quant à notre ami toulousain Éric Chéron et sa charmante épouse, ils ne seront pas, une nouvelle fois, avec nous pour la cinquantième édition. Je le regrette fortement, croyez-moi. Éric, si tu me lis, j’espère que tu changeras d’avis, ton ami la Puce serait content, lui aussi, de te revoir depuis cette longue absence. Je ne sais pas si vous vous en êtes rendu compte mais cela fait déjà quelques années que la famille Chéron ne vient plus au banquet. Certes, son épouse me disait que ça fait loin, mais pour la cinquantième édition, j’eusse espéré un « miracle ». Allez les amis, il est encore temps de changer d’avis. Si certains copains pouvaient appeler Éric, qui aux dernières nouvelles n’est toujours pas à la retraite, ce serait sympa !

    PENSEZ BIEN À ENVOYER VOTRE CHÈQUE DE RÉSERVATION À L’AMI GÉRARD RIELLANT !

  25. ANDRÉ AURIOL VOUS SOUHAITE LE BONJOUR

    Il n’est pas question ici de vous faire prendre des vessies pour des lanternes. Vous savez, hélas, qu’André n’a pas une santé de fer, notamment il ne se déplace que très peu et pas très loin de son domicile.

    Vous aurez interprété, au travers mon propos, qu’André ne sera pas des nôtres pour le 50e anniversaire de notre banquet, hélas ! Il le sera, comme il me l’a dit, par la pensée, ce qui sera déjà bien. Je lui ai confirmé que nous aussi nous penserons très fort à lui et promis que nous l’appellerons pour lui faire entendre via le téléphone un « A la santé du confrère » de derrière les fagots qui va retentir jusqu’entre les murs du 4, clos des Fauvettes, à Maurecourt (Yvelines), son lieu de résidence.

  26. JEAN SCHERRER : C’EST NON AU BANQUET ET DÉFINITIVEMENT NON À L’ASSOCIATION !

    J’ai appelé Jean pour savoir si, à tout hasard, il ne voudrait ou ne pourrait pas venir au banquet… J’avais des craintes, elles se sont vite vérifiées, Jean n’a pas été très disert avec moi.

    Naturellement, il n’est pas question pour lui de venir au banquet. Mais il n’est plus question d’être adhérent à l’association. Il m’a redit que personne ne prenait de ses nouvelles depuis longtemps et encore bien d’autres choses… Je l’ai appelé à plusieurs reprises, mais à un moment, je ne peux pas faire de miracle, je ne suis pas docteur ni je n’ai le pouvoir de marcher sur l’eau.

    Cependant, je suis affligé qu’un des plus anciens adhérents de notre association se dise « rejeté » par la troupe et décide de démissionner sine die… Si, parmi vous, certains veulent l’appeler, vous pouvez, mais ce ne sera pas forcément simple…

  27. J’AI RETROUVÉ DANIELLE LANDAIS !

    Ouf, après m’être échiné à appeler Danielle qui ne répondait pas, j’ai pu enfin la joindre. Normal, si j’ose m’exprimer ainsi en la circonstance, puisque Danielle était hospitalisée. Tout est bien qui fini bien, notamment pour elle qui m’a dit aller mieux, alors qu’elle aurait, selon ses dires, « frôlé la correctionnelle ».

    Certes, j’appelais notre amie du Vieux-Dun sans grand espoir qu’elle ne vînt au banquet. Mais il eut été anormal que je ne l’appelle pas pour savoir si elle, la fille de feu notre copain Lazarovitch, l’initiateur du PREMIER BANQUET DU MORVAN à Dun-les-Places, en 1969 ne puisse honorer sa présence la cinquantième édition.

    Dès la première phrase formulée, j’ai tout de suite compris que c’était peine perdue. Nonobstant, j’ai insisté, mais elle m’a dit qu’éventuellement, si je voulais m’en occuper, pourquoi pas. Elle m’a évoqué Maurice Cadot, mais hélas, vous savez tous que Maurice ne sera pas des nôtres, c’est une certitude.

    Après moult palabres, lui rappelant, notamment, qu’il serait dommageable que pour cette 50e édition elle ne vînt pas, ne serait-ce que quelques heures. Nous avons fini par conclure que, si elle trouvait une âme charitable de ses connaissances morvandelles pour la conduire, elle viendrait nous saluer à l’heure du… dessert. Je vais la rappeler la semaine prochaine pour savoir si c’est bon ou pas.

    J’espère, qu’au final, qu’elle pourra être présente, c’est pour moi PRIMORDIAL que la fille du créateur du banquet du Morvan soit des nôtres, fût-il qu’une heure ou deux.

  28. JEAN-PIERRE (MON) CHAMPION PRÉSENT, POUR LA PREMIÈRE FOIS, AU BANQUET !

    Eh oui, qui l’eût cru qu’un jour (mon) Jean-Pierre fut présent au banquet, notamment pour la cinquantième édition. Primo, il travaille toujours à La Poste et, secundo, il n’a de voiture.

    L’affaire ne fut pas simple, nous en parlons depuis l’automne dernier, nous en avons même devisé avec Danielle Weber. À titre personnel, j’ai insisté encore et encore, mais le plus difficile était de trouver LA solution idoine.

    Hélas, Jean-Pierre a connu les affres de la maladie et a été hospitalisé durant de longues semaines, aujourd’hui ça « va mieux » ! Dans son malheur, il est aujourd’hui en longue maladie en attendant la retraite officielle (il a 64 ans), ce qui le libère de ses occupations professionnelles, notamment le samedi.

    Il lui est arrivé un autre malheur dans sa vie privée, mais bon… Quoi qu’il en soit, de fil en aiguille, la situation s’est décantée, Jean-Pierre a été convaincu de venir au banquet et il a trouvé un copain pour le conduire… Il sera présent dès le vendredi soir, à la « Métairie gourmande », ce qui est super !

    Voilà les amis, encore une « affaire » qui connaît un épilogue heureux, mais il n’en va pas de même pour toutes celles que j’essaie de mener à bien, auprès d’autres copains, hélas ! Enfin, j’aurai essayé et c’est bien là le principal, même si il eut été préférable d’avoir plus de réponses positives, ne nous voilons pas la face !

  29. Bonjour les Amis

    Comme vous l’a dit Guylem je serai présent aux obsèques de notre ami Emile Warlaumont. À ce sujet je suis à la recherche de quelques renseignements le concernant afin de préparer un petit texte pour lui dire Adieu ; envoyez-moi quelques souvenirs de lui sur mon adresse mail.

    Merci pour lui, de préférence avant vendredi !!!!

    Sincères amitiés Alembertines

  30. OBSÈQUES D’ÉMILE WARLAUMONT

    La cérémonie funéraire aura lieu le vendredi 13 juin, à 13 heures, au crématorium de Holnon (Aisne)…

    Patrick Ginestet, notre secrétaire, m’indique qu’il sera présent à Holnon. Je l’ai sollicité pour, en mon nom et celui de notre association, présenter nos condoléances à la famille d’Émile Warlaumont et lui confirmer notre soutien alembertin.

  31. Bonjour,

    Je viens de parler de ce décès à Jean-Claude : ils étaient de la même année. Les gars en apprentissage imprimerie et ceux en ébénisterie ne se connaissaient pas forcément bien.

    Cependant, si la mémoire de Jean-Claude ne le trahit pas, il se souvient d’un gars très sympa et agréable et de quelqu’un particulièrement doué en gymnastique (barres parallèles). Il encourageait Jean-Claude, plus petit de l’équipe de basket.

    Ils ne se sont jamais revus.

    Sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

    Pour Jean-Claude

  32. Josette et moi, nous nous associons à tes condoléances afin de les présenter à la famille d’Emile.

    Amitiés alembertines.

  33. ÉMILE WARLAUMONT NOUS A QUITTÉS

    Via un message de Jacques Elleau, je viens vous annoncer que notre copain Émile Warlaumont (promotion 1955-1959, section bois) nous a quittés le 7 juin, à l’âge de 78 ans.

    Au nom de l’association des anciens d’Alembert, je présente mes condoléances à la famille d’Émile et l’assure de notre soutien alembertin pour les aider, modestement, à surmonter leur peine.

  34. PHILIPPE RÉGNAULT SERA PRÉSENT À SAINT-FARGEAU… « LOU LOU », NON !

    Philippe, nom de code « Mimile », vient de m’annoncer la bonne nouvelle, lui qui avait disparu de nos écrans radars, sera bien présent dès le vendredi soir à Saint-Fargeau, ce dont je me félicite. Pour moi, ça veut dire beaucoup, mes démarches (appels et visites) ne restent pas toujours vaines.

    Avec la venue de « Mimile », j’espérais qu’un autre copain de Saint-Pourçain, que nous ne voyons plus depuis trois ans, nous ferait le plaisir d’être des nôtres, puisque « Mimile » se proposait de le conduire avec camping-car. Hélas, a priori, nous n’aurons pas la joie, même pour la cinquantième édition, qu’il soit parmi nous. Ce qui me déçoit, car je sais que nous le REVERRONS PLUS !

    L’an dernier, j’avais demandé aux nombreux copains de sa promo (1966-1970) de l’appeler pour l’inciter à venir. Nous-mêmes, avec Gérard Lopez, Dominique Bur et Christian Monnier, nous l’avons appelé et même invité, peine perdue. Je connais le problème, puisque « Lou Lou » m’en a parlé quand j’étais allé à sa rencontre. Il s’est senti mis à l’écart, lors des deux derniers banquets auxquels où il a participé, par ses copains de promo. Depuis, le malaise est palpable, « Lou Lou » ne veut plus venir, hélas !

    « Lou lou » si tu nous lis, j’aimerais que tu fasses l’effort, cette année, avec ton épouse, d’être des nôtres. Je renouvelle mon appel à TOUS SES NOMBREUX COPAINS à lui téléphoner rapidement. Vous l’aurez compris, nous sommes, c’est irréversible, en train de perdre « Lou Lou » à l’association. Alors, si vous aussi, vous ne voulez pas que notre « Lou Lou » disparaisse à tout jamais de nos écrans radars, à vos téléphones, je compte sur vous !

  35. MAURICE CADOT NE VIENDRA PAS AU BANQUET !

    L’ami Maurice, hélas, m’a confirmé ce jour qu’il ne serait pas présent au 50e anniversaire de notre banquet du Morvan pour diverses raisons, que je ne dévoilerai pas ici, sinon l’éloignement par rapport où il réside.

    Il m’a téléphoné pour me remercier (la voix chevrotante) d’avoir relayé un message, où j’implorais les copains à l’appeler, puisqu’il n’avait pas le moral. Depuis, il m’a indiqué qu’il a reçu trois appels de soixantenaires, dont un de notre secrétaire. Je ne dirai pas que le moral est au beau fixe, ce serait vous mentir, mais ça va un peu mieux, ça dépend des jours m’a-t-il dit, je l’ai senti à son intonation.

    Aussi, je me permets, une nouvelle fois, de vous relancer pour que vous l’appeliez, je sais que ça lui ferait plaisir, il me l’a dit et redit. Il m’a indiqué que si nous refaisons le banquet dans le Morvan, il pense qu’il serait des nôtres, dont acte !

    Je lui ai indiqué, qu’avec Marie-Thé, nous ferions tout notre possible pour faire un crochet afin de lui rendre une petite visite si, toutefois, il se trouve dans sa maison de campagne du côté d’Alligny. Bon courage Maurice, les beaux jours arrivent, nous sommes avec toi.

  36. Recoucou Guylem,

    J’ai sollicité notre ami Louis Goumbri, pour être parmi nous pour célébrer ce 50e anniversaire. J’ose espérer avoir touché son point faible et laisser le temps d’un week-end, oh combien important, nos griefs parfois sans fondement certes, mais ????

    Gageons qu’il et qu’elle (son épouse), nous ferons l’immense plaisir d’être présents avec cette grande fratrie Alembertine lors de nos retrouvailles !!!!!.

    Amitiés à tous et toutes, à bientôt.

    Pierrot, la Puce

  37. CLAUDE DIDRY : VRAI FAUX RETRAITÉ

    Alors que je pensais, naïvement, que Claude, 64 ans au compteur depuis quelques jours, profitait d’une retraite bien méritée, depuis un peu plus d’un an, après qu’il eut vendu son entreprise. Que nenni, j’avais tout faux !

    Eh ! oui, son fils a décidé de suivre le même chemin que papa, il a « monté » son entreprise… d’ébénisterie. Claude, en bon père, a derechef, remit le bleu de chauffe et s’est remis fissa au travail sans perdre une seule seconde. Il me disait que les 35 heures il les faisait en… trois jours, alors qu’avec son fils ils travaillent six sur sept, soit environ 70 heures par semaine. Vous aurez compris que la retraite ce n’est pas pour tout de suite pour notre ami Claude.

    J’ai, malgré tout, un petit espoir qu’il soit des nôtres à l’occasion du 50e anniversaire du banquet du Morvan, Nevers n’étant pas très loin de Saint-Fargeau. Certes, il ne m’a rien promis, mais il n’a pas dit non, alors tout est encore possible, même le meilleur, n’est-ce pas l’ami Claude !

  38. DES NOUVELLES DE CAMILLE !

    Bonsoir Guylem,

    Je profite du proverbe « On n’est jamais si bien servi que par soi-même » pour parler de moi sans attendre que quelqu’un d’autre le fasse.

    Aujourd’hui jeudi 30 mai 2019, jour de l’Ascension, je ne suis pas monté au ciel comme Jésus-Christ mais comme les années précédentes à cette époque, je suis monté très haut sur ma grande échelle pour cueillir les cerises. J’en suis redescendu, bien sûr !

    Monter, descendre d’une échelle pendant deux heures représente pour moi une belle performance après une opération à cœur ouvert depuis trois mois seulement. Cet exercice que je pratique depuis une semaine déjà, n’est pas apprécié de mes proches, trop risqué parait-il, mais je suis incapable de rester immobile dans un fauteuil plus d’une demi-heure. C’est vrai, ils ont un peu raison car malgré cette vitalité apparente, à 87 ans bientôt, il faut être prudent.

    En effet, nous ne sommes pas tous égaux devant la maladie et je pense souvent aux copains qui souffrent depuis plusieurs années de ces maladies qui vous tombent dessus sans trop savoir pourquoi : cancer, Parkinson, Alzheimer, AVC, etc.

    Amitiés à toutes et à tous en vous souhaitant une excellente santé qui est, je crois, notre plus grande richesse.

  39. « MIMILE », POURQUOI PAS ?

    What ? Quoi ? Mais qui est donc ce « Mimile » et pourquoi ce « pourquoi pas » ?

    « Mimile », en fait, n’est autre que Philippe Regnault, à la retraite de l’armée depuis 2015, la BA 277 de Varennes-sur-Allier qui, hélas, a fermé ses portes définitivement, et qui réside à Rongères (03).

    Philippe alias « Mimile » n’est plus membre de l’association depuis quelques années, c’était son choix, je le respecte. Ceci ne m’empêche nullement de l’appeler, comme je l’ai fait l’an dernier pour l’inciter à venir à notre banquet de Chissey-en-Morvan.

    Je l’ai, à nouveau, contacté ce jour pour prendre de ses nouvelles et l’encourager à venir à Saint-Fargeau, pour la cinquantième édition, avec son camping-car… Il n’a pas dit non, même s’il ne m’a pas dit oui. Il m’a confirmé qu’il allait appeler « Lou Lou » Goumbri et lui proposer de venir avec lui, ce qui serait super… « Lou Lou, si tu nous regardes, je compte sur toi » !

    D’autres copains, j’espère, pourraient nous rejoindre, exceptionnellement, au banquet pour la cinquantième édition, je vais continuer à appeler les uns et les autres. Je vous confirme la venue, dès le vendredi soir, de la famille PILLARD !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *