La Puce : de bonnes nouvelles et des… nichoirs !

Je compte bien, mon cher Président, que vous fassiez passer ce petit et rigolo encart sur le site, histoire de faire sourire les « ceux-ce » qui voudront bien. Un coucou immense à tous les Alembertins… Merci Guylem !

Salut oh toi le « livre ouvert »… C’est pas le tout de batifoler avec les Bur, faudrait voir à passer par Aydat pour prendre possession du nichoir, car j’ai beaucoup de demandes !!!

Je vous souhaite à tous de bons moments, ci-joint le petit dernier nichoir pour mon ami Adrien, 89 ans, menuisier-ébéniste. Lui, qui rabote le bois de palette offert par mon ami et fidèle compagnon Serge Steinman. Bisous aux dames et messieurs.

Tout à fait, Guylem, tout s’est bien passé, 1 h 30 sur le billard et demain j’irai la voir… Merci à vous deux de vous en être inquiété, je lui transmettrai votre soutien moral et affectueux. 

À bientôt mes bons amis.

PS : Je surveille tous les jours, comme de très nombreux copains, les nouvelles sur le site, mon bon président…

La Puce, l’Auvergnat d’Aydat

NICHOIR 2 NICHOIR 1 

Et oui, mon cher Dominique (Bur), j’ai raté ma vocation !

LAVANDE

Quelques lavandes pour ces dames ! 

 

 

Visites alembertines en territoire icaunais

Bonjour,

Après que les lampions du Comice agricole de Lormes furent tous éteints et que les confettis eurent totalement disparu des rues et des trottoirs de la cité morvandelle et avoir participé à la remise en état de la citadelle, avec Marie-Thé, nous avons décidé de nous rendre en cité icaunaise, plus précisément à Gurgy, pour rendre visite à nos amis alembertins.

Nous avons passé un bon week-end du 15 août, chez Chantal et Dominique Bur, dans une ambiance détendue, pas vraiment studieuse, mais sereine et emplie de fraternité. Nous en avons profité pour faire une petite promenade aux alentours.

Tout d’abord, nous avons visité les rochers du Saussois, haut lieu de l’escalade, à Merry-sur-Yonne, un cadre idyllique pour les amoureux et les… Alembertins comme nous ! Ensuite, nous nous sommes dirigés au nord de l’Avallonnais, à Noyers-sur-Serein, une citadelle qui sait surprendre ses visiteurs, avec ces maisons à pans de bois en pilastres sculptés, de hautes glycines en arcades médiévales. Cette adorable petite cité blottie dans un méandre du Serein dévoile ses charmes au gré de ses placettes pittoresques. Nous avons eu plaisir, avec nos amis, à franchir les hautes portes de l’un des plus beaux villages de France !

Naturellement, une promenade, fût-elle champêtre ne peut pas se terminer sans aller visiter un Alembertin résidant dans les environs. Avant de rentrer à Gurgy, je propose à la petite troupe de prendre la direction d’un village fortifié, situé sur une boucle du Serein où se trouve une petite île, d’où sa dénomination, l’Isle-sur-Serein. En fait, nous avons traversé la commune pour rejoindre une petite bourgade contiguë, la commune de Blacy, là où résident l’ami Christian Opiola, « Piou Piou » pour les intimes, et sa compagne Nadine Legendre, premier édile de cette petite commune. Hélas, même si nous ne sommes pas en Auvergne, nous avons fait « chou blanc », puisque le couple était aux abonnés absents. Une petite consolation, nous nous étions vus par deux fois à Lormes, lors du Comice et le lendemain, où nous avons eu le loisir de dîner, tous ensemble, à « La Vallée », chez la Marie-Thé !

Le 15 août, avant que nous repartions pour Orcines le soir même, nous avons décidé de consacrer l’après-midi à deux familles alembertines. En premier lieu, nous sommes allés saluer la famille Brunet, à Migennes. Nous avons été accueillis les bras ouverts par nos deux amis, heureux que nous fassions le déplacement pour aller leur dire bonjour. Patrick et son épouse m’ont confirmé leurs regrets de n’avoir pu, pour raisons personnelles, assister au 48e banquet du Morvan. Mais je sais que ce n’est que partie remise, nous nous reverrons dans l’Yonne et lors de nos prochains raouts morvandiaux. Nous avons passé un bon moment tous les quatre, même si ce fut bref.

Pas de temps à perdre, nous nous dirigeons sur la commune de Vergigny, là ou résident le couple Nadine et Léonard Léonetti. Nous sommes accueillis, là aussi, comme le Messie, enfin presque puisque nous ne marchons pas sur l’eau. Léo et son épouse vivent dans un charmant village, au sein d’une ancienne ferme bourguignonne, un véritable havre de paix. Nous avons visité les lieux et Léo et son épouse nous ont fait de beaux cadeaux insolites, dont je vous reparlerai une prochaine fois. Hélas, le temps nous étant compté, après avoir partagé de bons moments et le verre de l’amitié, nous saluons nos amis et leurs deux petites-filles pour prendre le chemin de Gurgy.

Sitôt revenus, nous mettons les bagages dans la voiture, avant de prendre la direction de l’Auvergne, car les vacances sont bien finies, il faut penser à retrouver le chemin de l’école. En tous les cas, après le Comice de Lormes, nous avons passé un super week-end du 15 août, à Curgy-Plage, en compagnie de la fratrie Bur, un couple toujours aussi charmant et accueillant, avec lequel nous avons la joie de partager de bons moments et à aller à la rencontre d’Alembertins, ce qui n’a pas de prix !

Confraternellement à toutes et tous.

Guylem Gohory

NOYERS SUR SEREINPETANQUE GURGY REPAS A GURGYLES ROCHERS DU SAUSSOISVISITE BRUNET 1VISITE BRUNET VISITE LEONETTI

Lormes : un comice agricole haut en couleurs

Bonjour,

Les Alembertins connectés à l’Association ont déjà eu le loisir de visionner les 141 images corrélatives au Comice agricole de Lormes qui s’est déroulé les 5 et 6 août, en présence de 8.000 personnes… Pour les amis Alembertins qui ne sont pas ou plus adhérents ainsi que pour les nombreux amis non Alembertins mais qui, je sais, nous font le plaisir de nous consulter régulièrement, j’ai plaisir à vous offrir cet album photos, auquel j’ai rajouté un bonus de quelques images supplémentaires puisque, désormais, il contient 174 clichés.
Bon visionnage et à bientôt pour d’autres aventures !
Confraternellement à tous les Alembertins et à tous nos fidèles amis.

 

Guylem Gohory (président des anciens d’Alembert)

Comice agricole – Lormes – 5-6 août 2017

Jean Picard, ancien de la SACI JO, un homme généreux

Bonjour,

Incontestablement, je suis quasi certain que pour la grande majorité d’entre vous, le nom de « Jeannot » Picard, ne vous évoquera rien ou pas grand-chose, puisque sans doute vous ne savez pas de qui il s’agit. Normal, me direz-vous, puisque « Jeannot » Picard, qui n’est pas chtimi pour autant, n’est pas un ancien d’Alembert, mais un ami des anciens, notamment de ceux qui ont travaillé avec lui au « JO », tels Dédé Moutote, Henri Wiszniak et bien d’autres encore.

Moi, c’est Jean-Claude Cormier qui m’a fait connaître notre homme, notamment puisqu’il était question depuis bientôt trois ans, déjà, qu’il organisât le banquet du Morvan à Alligny, avec Maurice Cadot, selon les dires et les desiderata du « Grand Dédé » et de Jean-Claude Cormier. Au final, « Jeannot » n’a pas souhaité participer à l’organisation de notre raout mais il s’était juré de s’associer à la fête. Pour preuve, il a été le second à m’envoyer son chèque de participation dès le début du mois de mai, c’est vous dire si le « Jeannot » était chaud bouillant pour se joindre à l’aréopage alembertin.

Hélas, quelques ennuis de santé ont empêché notre homme d’être présent le jour J, ce que nous avons regretté, vous vous en doutez bien. Vendredi soir, alors que nous étions à « l’Auberge du Morvan », il est passé – subrepticement — nous voir pour nous apporter un cadeau en vue de la tombola, quand je dis un cadeau, je suis modeste, bien en dessous de la vérité !

« Jeannot » Picard le Morvandiau s’est montré TRÈS GÉNÉREUX envers la fratrie alembertine. En effet, il a offert TROIS bouteilles de Chambolle Musigny 1er cru Charmes, millésime 2006, rien moins que ça ! Le tout dans une petite pochette spécifique, accompagnée d’un courrier (que je vous joins). Pour les amateurs de grands crus et même pour les moins initiés, je peux vous affirmer que c’est un SUPER CADEAU, car trois bouteilles de ce vin et, de plus, dans ce millésime, « ça vaut cher, très cher même » !

Je tenais à porter à votre connaissance le geste de « Jeannot », même si vous êtes nombreux à ne pas le connaître. Avec notre homme, le slogan est tout trouvé : « Avec Jean Picard, jamais de pinard ! ». Toujours est-il qu’entre votre nom je tenais à remercier et saluer ici l’altruisme d’un copain qui, certes, ne fait pas partie de la confrérie, comme il l’exprime en préambule dans son petit courrier, mais qui est un ami fidèle et très généreux depuis déjà très longtemps et le restera à tout jamais… Merci encore mon cher Jean et je pense que j’irai te voir, car il me semble que tu dois avoir une bonne cave !

Confraternellement.

Guylem Gohory

Le petit courrier de Jean :

JEAN PICARD

Maurice Cadot comble les familles Beignet et Gohory

Bonjour,

L’ami Maurice Cadot, un Morvandiau pure souche, qui a une résidence secondaire à proximité d’Alligny, est un véridique personnage, au sens noble du terme ! Quand Georges Laz m’a sollicité, à l’époque, pour appeler Maurice Cadot qui, selon ses propos, était d’accord pour collaborer à l’organisation de notre 48e banquet du Morvan dans cette belle cité morvandelle, j’avoue que j’étais un peu circonspect ! j’ai pensé, dans mon for intérieur, n’est-ce pas une nouvelle galère qui s’annonce ? Est-ce vraiment un cadeau que me fait Georges, en me proposant Maurice Cadot comme co-organisateur du banquet ? Et qui va l’organiser avec lui ? Encore que là, j’avais déjà une petite idée !

Mais bon, n’écoutant que mon sens du devoir, j’ai donc — sans plus attendre — téléphoné à « ce » Maurice Cadot que je n’avais « jamais vu ni d’Ève ni d’Adam », selon l’expression consacrée, ou alors furtivement à un banquet, mais je ne me rappelais vraiment pas. Le contact a été facile, aux premières intonations de voix de « mon » Maurice Cadot, j’ai tout de suite interprété que j’avais un vrai Morvandiau à l’autre bout de l’appareil, tellement il roulait les « R ». Je l’ai éprouvé, en lui « couânt » en patois morvandiau, il m’a répondu du tac au tac dans la même « langue », c’était gagné, nous étions copains comme cochons, « qu’vônt fé lai féte ai lai foué d’Lormes » (qui vont faire la fête à la foire de Lormes) !

Vous connaissez la suite, j’ai sollicité Catherine et Gilles Beignet pour participer, avec nous, à l’organisation, Gilles étant un « ptiot gars » de Moux et, de plus, je connais bien le couple. Lors de notre première rencontre le gars Maurice était en mode réserve, mais rapidement nous l’avons mis en confiance. Même si nous ne travaillons pas à EDF le courant est passé entre nous et c’était du triphasé, comme les trois familles organisatrices. Nous l’avons toujours tenu au courant (encore l’EDF) de l’avancée du banquet, nous nous sommes rencontrés plusieurs fois, nous avons mangé au « resto » à deux ou trois reprises, sans omettre la fameuse dégustation du mois de mai, en prévision du banquet et la phrase à la Audiard, dans les « Tontons flingueurs », devenue culte, de Maurice à chaque dégustation d’un mets nouveau : « Oh ! sau pâ chti… ».

Je ne vais pas vous narrer la vie de Maurice, mais juste vous exprimer qu’il a connu un grand malheur il y a un peu plus de deux ans, qui l’a fortement marqué, il en porte encore les stigmates dans sa chaire, je peux vous le certifier, nous avons eu le « temps d’apprécier la situation », si j’ose m’exprimer ainsi en pareille circonstance. Je peux vous attester qu’organiser le banquet avec nous autres lui a fait le plus grand bien, nous nous en sommes rendu compte et nous avons tout fait pour qu’il en soit ainsi.

Maurice, une âme sensible, a tenu à nous faire plaisir à son tour, puisque, apparemment, il a apprécié que nous soyons « très proches de lui » pour cette organisation jusqu’au dimanche inclus. Maurice a offert, à chaque couple, un magnifique classeur en bois, fabrication maison (voire photos), contenant trois bonnes bouteilles de vin. Un artiste et altruiste personnage, notre Maurice, c’est un gars vraiment « pâ chti », c’est même tout le contraire. Je peux vous certifier que le cadeau de Maurice Cadot nous a fait un énorme plaisir, euphémisme !

Maintenant, les lampions de la fête se sont éteints, le plus dur commence pour Maurice, il va retrouver son quotidien mais aussi sa solitude. Avec Marie-thé et, je pense avec Gilles et Catherine, nous irons à nouveau à la rencontre de Maurice, nous l’inviterons au restaurant, afin de lui faire passer un bon moment, nous ne l’oublierons pas, c’est une certitude. Les copains qui veulent faire plaisir à Maurice peuvent l’appeler de temps en temps, vous pouvez être certain qu’il appréciera votre appel.

Merci mon cher Maurice, content d’avoir fait ta connaissance et surtout d’avoir pu partager de bons moments avec toi lors de l’organisation de notre 48e banquet du Morvan qui, si j’en crois les commentaires dithyrambiques et les propos laudateurs, fut une réussite à tous points de vue. Tu peux être fier, mon cher Maurice, tu peux prendre une grande part de ces remerciements à ton compte, tu le « vaux » bien !

Confraternellement à toutes et tous.

Guylem Gohory (au nom de Catherine, Gilles et Marie-Thé)

MAURICE CADOTCLASSEUR 1CLASSEUR 2 CLASSEUR 3 CLASSEUR 5CLASSEUR 1

Georges Laz fait une proposition pour le banquet 2018

Bonjour à tous,

Il nous faut maintenant penser au banquet 2018. Personne ne l’a évoqué cette fois-ci… Je fais donc une suggestion qui vaut ce qu’elle vaut mais qui a au moins le mérite d’exister.

Nous sommes un peu chez nous à ALLIGNY et le Morvan est si beau. Il y a le Musée qui nous est dédié, nous connaissons un bon traiteur, la salle est parfaite, l’accueil que l’on nous réserve est à la hauteur de l’événement… Alors pourquoi faire compliqué alors que l’on peut faire simple ?

Et puis, et surtout, cela faciliterait la tâche de notre Président et des deux régionaux de l’étape.

Méditez, méditez braves gens ! Je pense que le moment est venu de nous « sédentariser » et, cela simplifierait beaucoup de choses à condition, bien entendu, que la Municipalité et le Musée veuillent bien nous accueillir ?

Alors, la majorité silencieuse doit sortir de son silence et dire ce qu’elle pense de mon idée.

Amitiés Alembertines.

Georges Laz

Lucien Cauvin rend hommage à Monsieur Nedellec

Bonjour,

Lucien Cauvin, qui nous a fait l’honneur, une fois encore, d’assister à notre banquet, est une altruiste personne, au sens littéral du terme. Comme toujours, il sait se montrer généreux et discret, car il n’aime vraiment pas que l’on parle de lui et encore moins de sa générosité. Il n’a de cesse de me le répéter, mais j’estime, dans mon for intérieur, que l’on ne peut pas tout cacher… Sous prétexte qu’il faudrait garder tout secret, ce n’est pas le but d’une association comme la nôtre. Nous ne sommes plus au bon vieux temps des pigeons voyageurs, les nouvelles cheminent presque à la vitesse de l’éclair, alors il faut en profiter pour fédérer, animer, encourager, soutenir, aider, devancer, autant que faire se peut, puisque la communication Internet nous le permet à l’infini, sans qu’il nous en coûtât le moindre kopeck. À nous d’exploiter ce filon fédérateur et INDISPENSABLE pour la vie au quotidien de notre association !

Je disais donc que l’ami Lucien est une personne généreuse, puisque, une fois encore, lors du banquet, il m’a remis un chèque de 50 € pour la caisse de notre association. Au nom de tous, je le remercie une nouvelle fois, même s’il eût préféré que cela ne se sût pas. Pardon, mon cher Lucien, ne m’en veut pas, la prochaine fois « je ne le referai pas » !

Hommage à ce cher Monsieur Nedellec

Lucien, par la même occasion, m’a remis un document (voir ci-joint), où, avec ses mots bien choisis et son agréable écriture, il rend un bel (et mérité) hommage à Marcel, pardon à Monsieur Nedellec, notre doyen qui « file » allègrement sur ses 105 printemps. Ce message, mon cher Lucien, émouvra, j’en suis certain, Monsieur Nedellec et sa famille. Je m’inscris, totalement, dans ce que tu écris, quand on connaît la sagesse, le courage et la bonté de cet homme, ce n’est que la juste traduction de la vie privée et professionnelle de Monsieur Nedellec, notre doyen alembertin, que j’ai eu la chance et le plaisir de rencontrer à quatre reprises depuis son centenaire, même si maintenant, cela « devient plus difficile » pour lui !

Voilà les amis, je tenais à ce que vous aussi vous preniez connaissance de la générosité ainsi que du message que Lucien Cauvin a adressé à Monsieur Nedellec.

Confraternellement.

Guylem Gohory (président des anciens d’Alembert)

Petite astuce : après avoir fait un double-clic sur l’image, pour la visualiser, si vous trouvez que ce n’est pas lisible, il vous suffit de maintenir la touche Ctrl appuyée et de taper sur la touche + autant de fois que vous voulez, le texte grossira à chaque fois, c’est que l’on appelle « l’effet loupe » ! Pour revenir à l’état initial, en une seule fois : vous maintenez la touche Ctrl appuyée et vous taper sur le chiffre 0, le tour est joué…

LUCIEN CAUVIN BON

Serge Costard écrit à l’association

Bonjour,

Je viens tout juste de recevoir une petite missive de l’ami Serge Costard, que je m’empresse de vous relayer, afin que vous aussi vous en preniez connaissance sans plus attendre. Comme vous le lirez, vous verrez que Serge a connu quelques vicissitudes qui, hélas, ne lui ont pas permis d’être parmi nous à Alligny, ce que nous regrettons !

Merci mon cher Serge de ton petit mot qui me fait bien plaisir et, je sais, qu’il en sera de même pour les copains de l’association. Comme, désormais, tu résides à Digoin, une cité que je connais bien, pour m’y rendre de temps à autre, je prévois, d’ores et déjà, quand j’irai chez l’ami Christian Monnier, de venir te saluer.

Amitiés alembertines.

Guylem Gohory

La missive de Serge Costard :

COURRIER SERGE COSTARD 1 COURRIER SERGE COSTARD 2

Concaténation des remerciements corrélatifs au banquet 2017

Bonjour,

J’ai concaténé, pour plus de facilité et de lisibilité, les messages connexes aux remerciements du 48e banquet du Morvan, qui a eu lieu le samedi 22 juillet, en présence de 140 convives, sur la cité d’Alligny-en-Morvan, à proximité du musée des nourrices du Morvan et des enfants de l’Assistance publique. J’en profite pour, au nom de Catherine, Maurice et Gilles, vous remercier pour vos propos laudateurs. Pour l’occasion, je vous confirme que c’est comme le bon vin, TOUS les crus du banquet sont bons, ils sont justes un peu différents selon les millésimes, l’ensoleillement, la pluie, le gel et la vinification…

Confraternellement.

Guylem Gohory

Les messages de remerciements

Félicitations au président et aux organisateurs pour cette superbe journée…

Tout a été à la hauteur de nos espérances. Le repas était digne d’un REPAS GASTRONOMIQUELa visite du musée a fait ressurgir des souvenirs enfouis dans notre inconscient et que l’on croyait oubliés !

Une pensée pour ceux qui, pour des raisons diverses, n’ont pas pu se déplacer.

Amicales salutations à tous.

Michel COIFFÉ

 

Bonjour à toutes et tous,

2017 n’aura pas failli à la règle de la réussite.

Organisation sans faille ; repas d’une très grande qualité et servi par une équipe efficace. La finesse des plats était remarquable. Le buffet du soir était dans la même lignée. Bravo au traiteur. L’ambiance avait une densité fraternelle et chaleureuse bien agréable à vivre.

Merci aux organisateurs : Catherine et Gilles, efficaces et toujours souriants ; Maurice Cadot, prévenant ; Marie-Thé et Guylem, vigilants face à l’organisation ; et un petit clin d’œil à Any et Jean-Marc pour leur contribution. Sans oublier les aides ponctuelles de certains. L’animation aura permis aussi à bon nombre de s’exprimer dans des danses dynamiques.

Je rejoins tous les avis en ce qui concerne le musée : une réussite quant à la conception, car le parcours est facile d’accès et agrémenté de bancs pour des pauses nécessaires. Les tableaux retraçant l’historique sont précis, bien documentés. Les images, dessins et autres objets d’époques contribuent à une mémorisation de grande qualité. Musée à voir et revoir.

Avant le banquet, j’étais passé rendre visite à nos amis Brigitte et Henri Wiszniak, Josiane et Pierrot François. Au retour, j’ai rendu visite à Madeleine et André Auriol, ainsi qu’à Fanfan et Bernard Noël. Nos amis vous adressent à tous un bonjour chaleureux.

Merci à toutes et tous pour ce bon cru 2017.

Francis FIDELAINE

 

Le banquet — comme d’habitude — a été une réussite.

C’est toujours un plaisir pour moi de revoir les anciens d’Alembert. Hélas, l’âge et la maladie nous ont privés de la présence de certains !

Un grand merci aux organisateurs : repas, ambiance, retrouvailles, tout était pour le mieux.

Amicales pensées pour tous.

Anne-Marie et Jacques GODFROY

 

Bonjour les amis,

De retour de l’Allier, je profite de retrouver mon équipement informatique, car lorsque je pars en vacances, je fais un break avec tous ces « engins » qui nous prennent, hélas, beaucoup trop de temps… Tout ça pour dire que ce banquet 2017 fut une réussite totale.

Ambiance du tonnerre, repas parfait et exquis, soirée vraiment sympa. Bravo aux dévoués organisateurs qui ont été à la hauteur de leur tâche, comme de coutume.

Une pensée et un moment d’émotion lorsque notre président a évoqué les absences de nos copains malades qui, hélas, ne pouvaient être des nôtres.

Merci encore mes amis pour cette journée de partage, d’amitié, de convivialité, etc.

Amicales pensées à tous.

Noëlle et André GERMAIN

 

À tous les gentils GO et « Notre Marie-Thé », BRAVO pour ce banquet qui, encore une fois, a été une réussite. Très bon repas, ambiance parfaite, lieu très sympathique.

Même Angèle était contente de retrouver certaines dames « lozériennes » et autres. De revoir tous ces copains-amis, surtout ceux qui ont été malades ou en difficultés, cela réchauffe le cœur.

À l’année prochaine !

Guy JACOT

 

Bravo pour le banquet ! Nous avons passé un très bon moment avec vous tous. Une pensée pour les absents.

À l’année prochaine, peut-être !

Roberte et Jean-Pierre LAGAUTRIÈRE

 

Président Guylem,

Que dire de ce banquet, sinon que vous FÉLICITER, tout a été très bien orchestré, entourés de celles et de ceux qui ont œuvré pour que tout soit réussi. Un repas de HAUTE QUALITÉ et RAFFINÉ, une AMBIANCE et une GRANDE FRATERNITÉ, une soirée animée, où beaucoup ont dansé… Nous nous sommes amusés jusqu’au bout, vraiment trop bien !

MERCI POUR TOUT !

La PUCE – Familles STEINMANN et BERGEOT

 

À notre tour nous tenons à remercier les organisateurs du banquet qui se sont donné tant de mal pour nous satisfaire.

Bravo, car tout était parfait : le repas délicieux, très recherché, tant au point de vue de la qualité que de la présentation. L’ambiance comme d’habitude, bonne participation de tout le monde, une très bonne journée.

On a envie de recommencer… À l’année prochaine !

Valérie et Jean LETOCART

 

Un grand bravo à nos Gentils Organisateurs pour l’organisation de ce magnifique banquet du Morvan. Tout y fut parfait, à commencer par la salle, qui a très certainement favorisé cette ambiance chaleureuse, au repas orchestré de main de maître par l’ami Serge (so pas chti… comme dirait l’ami Cadot) et, cerise sur le dessert, le musée des nourrices du Morvan, où certains d’entre nous ont pu sentir monter une certaine émotion. Que du bonheur, vivement l’année prochaine !

Jean-Marc LHÉLIAS et ANY

 

Bonjour,

Marie-Thé, Guylem, nous venons vous remercier pour la merveilleuse journée du 22 juillet, une très bonne organisation et, surtout, un repas et un buffet de bonne qualité. Bravo pour ce traiteur.

Salutations à tous et regrets pour les absents à ce banquet.

Marie et Christian MONNIER

 

Nous tenons à vous remercier chaleureusement pour le bon accueil et le merveilleux week-end que nous avons passé ensemble. Nous vous adressons tous nos compliments pour la très bonne organisation de ce rendez-vous alembertin qui restera un très grand souvenir pour nous. Soyez FIERS et très HONORÉS du travail accompli.

Merci aux dévoués organisateurs.

Nicole et Claude NARCISSE

 

Merci et bravo aux organisateurs pour ce magnifique banquet et aussi au traiteur pour son excellent repas. Bravo aux concepteurs du musée qui est magnifique, avec tous les tableaux qui m’ont rappelé de sacrés souvenirs de mon enfance. Dommage que ma bien-aimée ne m’accompagnât pas.

Amitiés à tous et à l’année prochaine.

Bernard RENAULT

 

Le banquet du Morvan à Alligny a été en tout point une réussite. Au plaisir de se retrouver s’est ajouté le plaisir du palais, flatté de mets délicieux, arrosés de blanc, de rouge, de bulles qui ont su délier les langues des Alembertins et de leurs compagnes. Et que dire du musée des nourrices et des enfants de l’AP. Il a su me mettre la larme à l’œil (et je n’étais pas le seul).

UN GRAND MERCI aux organisateurs qui nous ont, encore une fois, permit de nous retrouver. Une pensée pour tous les copains qui, pour une raison de santé, n’ont pas pu être parmi nous.

À l’an prochain.

Amitiés alembertines.

Richard ROSSO

Vidéo du « A la santé… » du vendredi soir

Hello everyboy,

Vous pourrez visionner une petite vidéo que vient tout juste de m’envoyer, via WeTransfer, Martine Renault, connexe au « A la santé du confrère », entonné à « l’Auberge du Morvan », à Alligny, le vendredi soir, en présence de 54 Alembertins et… Alembertines !

J’en profite, pour m’adresser au photographe officiel, Francis Fidelaine, pour lui demander s’il peut m’envoyer un lien WeTransfer ou Google Photos, avec les nombreuses photos qu’il a prises le samedi, afin que je puisse les transférer, à mon tour, aux 140 familles alembertines connectées… D’avance merci pour nous !

Confraternellement.

Guylem Gohory

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger la vidéo via WeTransfer !

 

IMG_0487.MOV