Hommage à l’ami André Moutote

1

Bonjour,

Après avoir, volontairement, attendu que les fêtes de Noël soient derrière nous, je vous joins un petit hommage personnel, à la mémoire de notre ami André Moutote qui vient de nous quitter, à l’âge de 83 ans. Ce texte n’a aucun caractère officiel, n’étant pas le plus qualifié ni le plus légitime pour écrire la nécrologie « autorisée » ! Vous êtes un certain nombre de copains à l’avoir beaucoup mieux connu — et beaucoup plus longtemps — que moi, c’est une certitude.

En cette période chargée en émotions, souvenirs et vœux en tous genres, permettez-moi d’avoir une pensée pour celles et Plus >

Joyeux Noël à toutes les familles d’Alembert

1

Bonjour,

Je sais que vous ne croyez plus au petit bonhomme rouge à la longue barbe blanche, le dos ployé par les ans, sous sa grande hotte emplie de cadeaux pour les petits et les grands, surtout ceux qui ont été bien sages.

Je sais, ce n’est un secret pour personne, qu’au fond de votre être, vous avez gardé votre âme de gosse… Certes la vie ne fait pas toujours de cadeau ! Vous ou moi, nous ne sommes pas toujours un cadeau pour les nôtres.

Je fais appel à l’enfant caché qui vit en vous, afin de vous inviter à passer le plus beau des Noëls. Que ces quelques mots vous ramènent au pays de votre Plus >

Atout Cœur : Noël festif et généreux « Chez Jenny »

0

Bonjour,

Comme le veut la tradition, Danielle Weber, la présidente de l’AEPAPE Atout Cœur, aidée par les membres du bureau, avait convié les adhérents à se retrouver « Chez Jenny », 39, boulevard du Temple, Paris-IIIe, un restaurant de spécialités alsaciennes. Le but avoué, en cette période de l’Avent, étant de partager un excellent repas (choucroute party !) en attendant l’arrivée du Père Noël, en fin de repas, pour le plus grand bonheur des enfants présents qui, naturellement, n’attendaient que cela.

Cette année, avec Marie-Thé, nous avions décidé, eu égard au dévouement et au travail au Plus >

Rubrique d’une passion tardive

0

Il ne s’agit pas ici de vendanges tardives mais de la passion du bricolage. Je suis curieux de tout et chaque appareil qui tombe en panne est démonté pour une tentative de réparation avant d’être jeté. Parfois je suis étonné de constater que l’appareil fonctionne à nouveau, mais il arrive aussi de me retrouver avec des pièces et des vis en trop, alors là, c’est la cata et il n’y a plus qu’à se précipiter chez Darty ou Boulanger.

Autrefois, lorsque la Papauté était très influente en Europe, l’expression « tous les chemins mènent à Rome » était fréquente. Aujourd’hui, l’expression est toujours Plus >

Les associations et celle… d’Alembert !

3

Il m’est souvent donné d’évoquer, avec des collègues et amis, d’autres associations – anciens combattants principalement – ce qu’est la nôtre. Beaucoup sont surpris par le succès qu’elle connaît, par sa longévité, par ses manifestations : banquets ou autres et par le nombre de ses adhérents. Notre fratrie ne manque pas de les intriguer, tous ne croyaient pas possible que des anciens Pupilles de l’A.P. puissent en arriver là (rappelez-vous lorsque nous étions gosses bien peu de ces gens auraient parié sur nos chances de réussir).

Mais voilà, aujourd’hui l’Association des Anciens Élèves Plus >

Les obsèques du « Grand Dédé » Moutote

0

Bonjour,

L’ami Gérard Riellant (que je remercie chaleureusement au passage) m’a fait un résumé exhaustif de la cérémonie corrélative aux obsèques de notre ami et regretté André Moutote (« le Grand Dédé »), qui se sont déroulées sur la petite commune de Perrière (Orne), le lundi 11 décembre 2017, à 14 h 30, sous une véritable tempête.

Les nombreux Alembertins présents (*) ont déjeuné ensemble, en compagnie de la famille Moutote, au sein du restaurant du village. Lors de la cérémonie, en l’église de la commune, d’autres Alembertins sont venus s’adjoindre à la « bande des d’Alembert » pour Plus >

Quand un ami nous quitte

9

Tout commence par un coup de fil qui vous annonce la disparition d’un ami, d’un frère. D’abord une forme d’incrédulité s’empare de vous, une profonde tristesse vous étreint, les mots vous manquent, l’affliction vous gagne.

Rassurez-vous, je ne viens pas vous parler de cette vedette de la chanson dont la disparition est exploitée souvent à des fins quelque peu mercantiles… NON, nous, les d’Alembert pleurons notre inoubliable André MOUTOTE.

J’ai eu la chance de connaître le « Grand Dédé » pendant une année à d’Alembert, c’était un garçon charmant, toujours prêt à taquiner les « bleus », à leur Plus >

Messages en hommage à André Moutote

0

Bonsoir Guylem,

En rendant un hommage à notre camarade André Moutote, je remarque que tu fais référence à Johnny Hallyday qui vient de disparaitre également. C’est très bien car je pense que tu es le mieux placé pour lui rendre un hommage au nom de tous les anciens d’Alembert.

J’ai côtoyé André pendant deux ans à l’école et j’ai toujours apprécié sa gentillesse, même beaucoup plus tard quand nous nous retrouvions lors des réunions et des repas comme celui du 11 novembre 2016 où j’étais assis près de lui.

C’est toujours triste d’apprendre le décès d’un ancien camarade mais, malheureusement, ou Plus >

Les obsèques du « Grand » André Moutote

0

Bonjour,

Veuillez trouver, en fichier Pdf, ci-dessous, les renseignements corrélatifs aux obsèques de notre ami André Moutote qui, hélas, nous a quittés, nous laissant orphelins, une nouvelle fois, d’une figure tutélaire, un « pilier » de la Mutuelle puis de notre association…  Confraternellement à tous et toutes.

Guylem Gohory (président des anciens d’Alembert)

OBSEQUES DEDE LUNDI A 14 H 30 A LA PERRIERE

Bernard Landais nous a quittés

1

Bonjour,

Encore une mauvaise nouvelle, même si elle date déjà d’une dizaine de jours, l’annonce du décès de Bernard Landais, l’époux de Danielle, la fille de feu notre copain Lazarovitch, survenu le vendredi 24 novembre, à l’aube de ses 82 ans (il allait les avoir en février prochain).

Si vous suivez assidûment les « Nouvelles de… », quelques jours avant que ne survienne son décès, je vous indiquais que Bernard était hospitalisé à Avallon, dans l’attente d’aller se reposer au « Réconfort », un établissement spécialisé, puisque son état de santé semblait s’améliorer. Hélas, deux jours après Plus >

Haut de page